Liste des associations

en 1 clic
Randonnées
L’Agenda
Prairie de la Bourgeoisie
Horaires Déchèteries
La Passerelle
Les Publications
Les numéros Utiles

Boucle 2

INFOS UTILES

Départ : Aire de camping-car

Distance : 16.5 km

Difficulté :

Balisage : map-Boucle 2

map-Boucle 2

TOMBE A LAURENT

La tombe se compose d’une pierre brute plantée perpendiculairement en terre et d’une deuxième rappelant une meule et affleurant le sol. Une dalle grossière relie ces dernières. Suivant la croyance populaire, ce monument abrite la tombe de Saint-Laurent. Ce saint, qui fut martyrisé sur des charbons ardents, avait la réputation de guérir les douleurs cuisantes causées par les vices du sang et, tout spécialement les furoncles. Aussi, de nombreux pèlerins sont venus en visite sur cette tombe, récitant des prières et glissant des pièces de monnaie dans les trous de la pierre horizontale. De nombreuses anecdotes sont colportées à propos de ce culte aujourd’hui oublié, dont celle-ci : « un homme du hameau de Foulle se permit, un jour de déféquer par dérision sur la tombe. Il fut cruellement puni de ce jeu sacrilège par une éruption de furoncles aux fesses ».

 

HORLOGE DE L’EGLISE

Les frères Lussault, horlogers à Marcay dans la Vienne, « deux jeunes gens doués d’une rare intelligence et d’une modestie plus rare encore », annoncent en 1873, qu’ils peuvent livrer des horloges bien conditionnées à un prix inouï. Nieuil L’Espoir saisit l’occasion et les habitants sont vite émerveillés de la voir fonctionner si régulièrement au sein de leur église. A la même époque, Montamisé et Aslonnes se sont déjà adressé à ces deux jeunes. Saint-Hilaire de Poitiers attend la sienne, qui sonnera l’heure et les quarts sur trois timbres …

 

PORTE DE L’ANCIEN CIMETIERE

 

LA GRENOUILLERE – XVIIe S.

Sur le territoire de Nieuil, se trouve le domaine de la Grenouillère, qui appartenait au début du XVIIe siècle à Jean Babault, sergent royal à Poitiers. Ce dernier prend à bail les brandes de Nieuil, le 4 février 1600. L’ensemble est composé d’un bâtiment central à trois corps et de deux pavillons d’angle. La façade est animée par une tour carrée, qui s’élève sur cinq niveaux, avec en alternance : oculus, fenêtres avec linteau semi-circulaire, oculus, fenêtre et lucarne. Le tout est surmonté d’un toit à l’impériale couvert d’ardoises. Les bâtiments situés aux deux extrémités semblent d’une époque plus récente

LAISSEZ VOTRE AVIS !